Photographier la fumée

Comment Photographier la fumée ?

Vous avez peut-être constaté l’apparition de nouvelles photos dans la galerie Divers. J’ai en effet tenter de photographier de la fumée, opération plus complexe qu’il n’y paraît surtout lorsque l’on n’a pas d’équipement studio. Mais bon, en prenant le temps de se préparer, on arrive à faire ce genre de choses (photos visibles en grand dans la galerie Divers ou sur mon Deviant Art) :

Fumee

L’occasion est donc belle d’inaugurer une catégorie d’articles “Comment photographier…” où je vous expliquerai comment j’ai procédé pour faire mes photos. Alors, comment photographier la fumée ?

Je ne m’attarderai pas sur la photo de droite (avec la tête de mort) que j’ai beaucoup retouchée, mais je vous expliquerai point par point comment avoir un rendu comme la photo de gauche.

Equipement nécessaire

Le gros challenge ici va être (comme souvent en photographie) de gérer la luminosité mais avec les contraintes suivantes : il vous faut un temps de pose très court ainsi qu’une petite ouverture. En effet, la fumée bouge, il faut figer l’instant pour ne pas avoir des volutes floues et la fumée ayant tendance à se répandre, il faut avoir une large profondeur de champ (cf articles notions de base en photographie). Comme si ce n’était pas assez, il faudra prendre la photo devant un fond noir (pour que la fumée ressorte bien) ce qui sous-entend une valeur ISO faible pour ne pas avoir trop de bruit. Bref, on ne peut agir ni sur l’ouverture, ni sur le temps de pose, ni sur la sensibilité pour avoir une bonne lumière. Seule solution : apporter vos lampes les plus puissantes !

Pour faire ces photos, vous aurez besoin de :
- Un trépied, indispensable ! Sans lui vous devrez refaire vos réglages de mise au point constamment et autant vous avertir qu’il faudra prendre plusieurs photos pour avoir de belles volutes.
- Un appareil photo qui permette d’utiliser le mode manuel. Je ne pense pas qu’il soit indispensable d’avoir un réflex, il faut juste que votre appareil dispose d’un mode qui vous autorise le réglage de la sensibilité, du temps de pose et de l’ouverture (mode M).
- Un drap noir ou un vêtement noir jupe, t-shirt…. repassé au mieux pour ne pas avoir de plis visibles au final.
- Une ou plusieurs sources de lumières puissantes.
- De l’encens, très pratique car il génère une fumée assez épaisse. Et puis ce n’est pas cher !
- Facultatif : une télécommande pourra être utile pour ne pas trop bouger l’appareil. Ce n’est pas indispensable pour ces photos mais ça sert souvent et il vous en coûtera seulement 6 euros sur ebay !
- Pour le post-traitement, plusieurs logiciels doivent pouvoir faire l’affaire, mais mes explications se feront sur Photoshop.

Préparer la prise de vue et prendre vos photos

Il vous faut maintenant préparer votre studio artisanal. Voici comment j’ai procédé :

Instfumeep

J’ai donc placé mon appareil photo sur un trépied (à droite) ce qui m’a obligé à relever le bâtonnet d’encens pour qu’il soit à la bonne hauteur. Derrière j’ai placé un tissu noir. Sur les côtés, un flash externe à gauche qui aura été ma principale source de lumière (commandé à distance avec un kit radio) et à droite un spot qui n’a pas dû jouer beaucoup par rapport au flash. ATTENTION, vos éclairages ne doivent pas être orientés vers le tissu qui doit rester le plus sombre possible.

Le flash externe marche bien pour ces photos mais toute autre source de lumière puissante pourra faire l’affaire. Il va de soit qu’il est recommandé de prendre vos photos en journée plutôt qu’en soirée !

Pour les réglages de l’appareil photo, j’ai bien sûr utilisé le mode manuel avec un temps de pose de 1/180, une ouverture F/11  et une sensibilité de 100 ISO. Vous pouvez au besoin monter à 200 ISO et augmenter l’ouverture à 8 si vous êtes limite au niveau de la lumière.  Au niveau de la focale, utilisez un grand angle pour ne rien louper, vous pourrez toujours recadrer ensuite, j’ai opté pour un 18mm. Réglez la mise au point en manuel (votre autofocus risque de patiner) en faisant le réglage sur le bâtonnet d’encens.

Ca y est, vous pouvez allumer l’encens et commencer à prendre vos photos ! Vous devriez obtenir des choses de ce genre :

Fumee2

Traiter les photos

Avouons-le, la fumée n’est pas moche mais la photo dans son ensemble n’est pas très belle… On va arranger ça, on passe sous Photoshop.

D’abord, on recadre l’image pour ne garder que la fumée puis il faut assombrir le fond pour atténuer les traces de plis et faire ressortir les volutes. Pour cela, Images -> Réglages -> Courbes et baissez un peu la courbe. Attention, il faut certes assombrir le fond mais il ne faut pas perdre trop de détails de la fumée.

Fumee3p

Ensuite, on va transformer le fond noir en fond blanc. Images -> Réglages -> Négatif.

Fumee4p

Maintenant, nous allons donner à la fumée une couleur plus belle. Pour une couleur uniforme, allez dans Images -> Réglage -> Teinte/Saturation et jouez avec les valeurs de teinte et de saturation pour faire varier les couleurs, choisissez celle qui vous plait le plus et validez. Ici par exemple j’ai choisi du rouge.

Fumee5p

Si vous souhaitez avoir une couleur dégradée, créez un nouveau calque au dessus de votre photo, prenez l’outil dégradé, choisissez des couleurs “punchy” et appliquez le dégradé sur tout le long de la fumée. Placez ce calque en mode couleur et ça y est, vous avez vos volutes avec un joli dégradé.

Fumee6

Fumee7p

Si quelques impuretés apparaissent autour de la fumée, elles sont probablement liées à votre fond qui n’était pas assez noir. Si elles ne sont pas trop importantes, vous pourrez probablement vous en débarrasser en les gommant.

Voilà, maintenant à vous de jouer !

 

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire