Pose longue

La pose longue : filtre ND, mode Bulb… comment faire ?

source : https://apprendre-la-photo

De jour, de nuit, au coucher de soleil, à la mer, devant un lac ou sans eau du tout, la pose longue peut être un outil créatif intéressant pour le photographe qui a envie de donner un plus à ses images. L’aspect est tout de suite plus original (l’oeil ne voit pas en pose longue), et souvent plus « pro ».

En effet, l’intérêt d’une pose longue est de flouter les éléments qui sont en mouvement. Plus elle sera longue, plus les mouvements seront floutés, même petits. Par exemple, la surface de l’eau aura un rendu rêveur et vaporeux caractéristique, et les nuages formeront des traînées. De même, les sujets bougeant rapidement finiront par disparaître de l’image finale. Un des effets secondaires est également que vous allez maximiser la qualité de l’image finale, ce qu’on verra plus loin.

Elle peut également avoir un intérêt purement technique : si vous n’avez vraiment pas assez de lumière, une pose longue sera le seul moyen de réaliser une photo correctement exposée.

P1030939 raw 610x407

Ici typiquement, la pose longue est employée pour pallier le manque de lumière !
(Panasonic GX1 = 7-14mm f/4, ISO 160, f/16, 20s)

Dans cet article, je vais donc vous expliquer concrètement comment faire une pose longue, avec ou sans filtre, et dans des situations plus ou moins complexes. Je vais supposer presque tout le temps que vous souhaitez obtenir la pose la plus longue possible, et je vais surtout travailler sur des photos de paysage (naturel ou urbain), qui sont idéales pour commencer la pose longue.

Le matériel nécessaire

Pour faire de la pose longue, vous aurez besoin d’un trépied, car à main levée vous aurez évidemment du flou de bougé. Si vous êtes perdu dans le choix, je vous renvoie à mon article sur le choix d’un trépied photo

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire