Les bases de la photographie

 

 

Bien exposer - remplir la baignoire

Sunrise over tower bridge london england

 

Bien exposer – remplir la baignoire L’exemple le plus simple pour bien comprendre le fonctionnement du couple obturateur/diaphragme est de comparer son appareil photo à une baignoire que l’on remplit de lumière ! Il y a 2 paramètres qui entrent en jeu : · Le degré d'ouverture du robinet ( le diaphragme) · Le temps pendant lequel on ouvre le robinet ( l’obturateur ou rideau) Plus le diaphragme laisse entrer un flot important de lumière, moins il faut de temps pour « remplir » la pellicule de lumière. C’est exactement comme lorsque vous décidez de remplir votre baignoire, plus le trou du diaphragme est grand (robinet grand ouvert), moins il faut de temps pour “remplir” la pellicule de lumière ! àlorsque le diaphragme laisse passer deux fois moins de lumière, l’obturateur doit rester ouvert deux fois plus longtemps. Et inversement...

La sensibilité ISO


>>  la sensibilité ISO est l'échelle de mesure de la sensibilitédes surfaces sensibles
—>> Plus la valeur de la sensibilité est élevée, plus le capteur estsensible à la lumière
—>> Pour un même temps d’exposition, un capteur capte « plus »de lumière
—>> Valeurs allant de 100, 200, 400, … à 204 000 aujourd’hui(max 1600 à l’époque des films)

Plus on augmente les ISO, plus l’image est dégradée (bruitdû à l’amplification du signal).

Certains capteurs gèrent mieux le bruit que d’autres (image plus propre). Des logiciels existent pour réduire ce bruit (= noise reduction)
tels NoiseWare, Lightroom, CaptureOne…

La vitesse d’obturation

Varie de 1/8000e de seconde à 30 secondes : Au-delà, on utilise une télécommande (intervallomètre) ; (1/8000, 1/4000, 1/1000, 1/500, 1/250, 1/125, 1/60,
1/30, 1/15, 1/8, 1/4, …).

Paramètre important selon le type de photo : Une photo floue est due à une vitesse d’obturation lente
(relativement parlant). La vitesse permet de créer beaucoup d’effets.

Lien entre vitesse et ISO

Pour une même exposition…

  • Grande vitesse = peu de lumière au capteur donc on augmente la sensibilité.
  • Faible vitesse = beaucoup de lumière au capteur donc on diminue la sensibilité.
  • Sports = on privilégie la vitesse : on travaille avec des hauts ISOs
  • Paysages = on privilégie les faibles ISOs : on travaille avec des faibles vitesses.

 

L’ouverture (ou diaphragme)

  • Par convention, il a été établi une suite d'indices d'ouverture
    où, pour le passage à l'indice supérieur, l'éclairement est
    divisé par 2
  • f/ 1 − f / 1.4 − f / 2 − f / 2.8 − f / 4 − f / 5.6 − f / 8 −
    f / 11 − f / 16 − f / 22 − f / 32 − etc
  • N = f / D  : (N: valeur du diaphragme, f: longueur de focale et D: diamètre de l’ouverture)

 

Objectifs et distance focale

Sa caractéristique fondamentale: la DISTANCE FOCALE

Elle détermine: Le grossissement ainsi que le champ
de vision observé au travers de l’objectif.

Plus exactement, la focale représente la distance en millimètres
séparant le film ou le capteur du centre optique de l'objectif
lorsque la mise au point est faite à l'infini.

  • Plus la distance focale est courte, donc plus les lentilles sont
    proches du plan sur lequel se forme l'image, plus le champ de
    vision est large.
  • Inversement, plus la focale est longue, plus le champ de
    vision est restreint.

(Rmq: Un objectif possédant une focale variable est appelé communément un zoom.)

Définition des focales
Super grand angle super grand angle Grands angulaires Grands angulaires Grand  anulaire Focales normales Focales normales Focales normales Longues focales Longues focales Longues focales très longues focales Très longues focales très longues focale
15 mm 17 mm 20 mm 24 mm 28 mm 35 mm 55 mm 70 mm 90 mm 100 mm 135 mm 180 mm 200 mm 300 mm

 

  • Les objectifs grand-angle ont des distances focales de 24 ou 18 mm. Dans
    ce cas, les objets proches de l'appareil apparaitront exagérément élargis
    par rapport à ceux de l’arrière plan.
  • Les objectifs à longues focale (85mm et plus) plus donnent l'impression de
    réduire les distances entre les objets, en comprimant la distance.

Focale fixe

  •  N’embrasse qu’un seul angle de champ.
  • Souvent de qualité supérieure car de conception moins complexe.
  • Une ouverture maximale + importante, optiques
    lumineuses, permettent de travailler dans des lieux moins
    éclairés.
  • Un travail plus aboutit dans la profondeur de champ.
  • Une proximité avec le sujet photographié pour les focales
    courtes.
  • Une robustesse supérieure.
  • Offre souvent un bon rapport qualité/prix.

Focale variable (zoom)

Avantage:

  • L’utilisateur fait varier la focale selon ses besoins. Attention,
    zoom ne veut pas dire longue focale. Grâce à ça, le
    photographe peut rester à sa place et s’approcher optiquement
    de l’objet.

Inconvénients:

  • Ouverture maximale parfois inconstanteà ouverture
    glissante
  • Ouverture maximale souvent faible
  • Moins robustes
  • Poids
  • Prix

Quel objectif pour commencer?

En complément du zoom standard (18-55mm) vendu en kit,

  • Chez Nikon: Nikkor AF-S DX 35 mm f/1.8
    Prix neuf en magasin: 199€
  • Chez Canon: Canon EF 50mm f/1.8 II
    Prix neuf en magasin: 109€

Les paramètres complémentaires

  • La balance des blancs
  • La mesure de l’exposition
  • Les objectifs

La balance des blancs

Pourquoi une telle différence?

  • La température de couleur permet de déterminer la température (effective ou « virtuelle »)
    d'une source de lumière à partir de sa couleur. Elle se mesure en kelvins (K).
  • La balance des blancs permet d’étalonner le capteur et de corriger la dominante de couleur en fonction
    de l’éclairage ambiant.
  • Principe = une surface « blanche » telle que vue en réalité doit être « blanche » sur la photo.

1000 - 2000 K bougies
2500 - 3500 K lumières tungstène utilisées dans les habitations
3000 - 4000 K lever et coucher de soleil par temps clair
4000 - 5000 K lampes néon
5000 - 5500 K flash électronique
5000 - 6500 K lumière du jour sans nuages
6500 - 8000 K lumière du jour par temps nuageux
9000 - 10000 K lumière du jour par temps très couvert ou orageux

La balance des blancs - Conclusion :

  • Dans une photographie, le rendu de la lumière est différent
    selon sa source et donc sa température
  • La référence est toujours un modèle blanc (ou autre)
  • En mode « Auto White Balance », le capteur a du mal à reconnaître certaines températures et donne une fausse interprétation sur les
    photos
  • Il faut alors changer soi-même la balance des blancs

Le format RAW et JPEG

JPEG :

Les inconvénients : compression, perte d'information, plus difficile à retoucher et perte de détail.

les avantages : Gain de stockage sur la carte mémoire et très compatible informatiquement.

RAW

Les inconvénients : prend beaucoup de place en mémoire et programme spécifique pour les ouvrir.

Les avantages : pas de compression, pas de perte de détail. Plus de liberté pour la retouche.

 

La mesure de l’exposition

Comment l’appareil calcule-t-il l’exposition?

Il essaye de capter suffisamment de lumière pour parvenir à une image correspondant à du gris clair
(+/-)

Les pièges :

  • Certaines photos ont une luminosité naturelle qui ne correspond pas à cette conversion en gris clair
  • Ski, photos de nuit, scènes fort contrastées,…
  • Comment l’éviter? Utiliser la compensation d’exposition EV
    Selon les scènes, vous mettrez +0.3EV, +1EV, -2EV,…

Conclusion et Conseils

1) Réfléchir avant d’agir. Faites des photos que vous composez consciemment. Peu de photos instinctives mais des photos
auxquelles vous avez pensé, sur lesquelles vous vous êtes appliqué et suivez les conseils de base de composition.
2) Imprégniez vous de la lumière, l’ambiance qui vous entoure (NB?)
3) Faites-vous l’oeil en regardant les photos des autres et imitez. On commence par l’imitation.
4) Faites-vous critiquer. Quand votre photo est réussie ou ratée il faut comprendre pourquoi afin de pouvoir recommencer ou ne
plus recommencer. Montrez vos photos et demandez à vos amis, à des personnes qui s’y connaissent pourquoi ils aiment ou non...
Tous les points de vue sont intéressants du néophyte au professionnel.

5) Trouvez une position confortable (appuis)
6) Créez la 3ème dimension : éviter les images plates à avant plans, profondeur,…
7) Penser à la Règle des tiers
8) La règle de l’air pour le regard et les mouvements
9) Faire attention à ce que le cadre coupe ( ! Pieds, tibia, articulations..)
10) Faites attention à l’arrière plan à (Abat-jour,…)
11) Ne pas respecter scrupuleusement ces règles.
Une belle photo ne remplit pas spécialement tous ces critères

 

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire