Comment photographier la Voie Lactée

Dans ce petit tuto je vais vous indiquer comment réussir vos photos de la voie lactée qui est une photo de paysage.

Avant tout : le plan de ce tuto

1 - rappel : définition de la voie Lactée (pourquoi c'est une photo de paysage, ses dimensions etc ..)

2 - Quand la photographier

3 - le site à choisir

4 - le matériel

5 - les réglages appropriés (règle des 500, ISO, balance des blancs, ouverture, mode de déclenchement, format image, réglage etc..)

6 - le shooting !

7 - le travail PostProduction  (je vous enverrais des liens YouTube réalisés par des excellents photographes)

8 - Conclusion

_________________________________________________________________________________________

1 - la Voie Lactée (def Wikimedia )

La Voie lactée, aussi nommée la Galaxie (avec une majuscule), est la galaxie dans laquelle se trouve le Système solaire. C'est une galaxie spirale barrée qui comprend de 200 à 400 milliards d'étoiles et au minimum 100 milliards de planètes. Son diamètre est estimé à environ 100 000 à 120 000 années-lumière, voire à 150 000 ou à 200 000 années-lumière bien que le nombre d'étoiles au-delà de 120 000 années-lumière soit très faible. Elle et son cortège de galaxies satellites font partie du Groupe local, lui-même rattaché au superamas de la Vierge appartenant lui-même à Laniakea. Le Système solaire se situe à environ 27 000 années‌-lumière du centre de la Voie lactée, lequel est constitué d'un trou noir supermassif.

Observée de la Terre, la Galaxie ressemble à une bande blanchâtre. Bande parce que le Système solaire est situé sur le bord de sa structure en forme de disque. Blanchâtre en raison de l'accumulation d'une multitude d’étoiles que l'on ne peut distinguer à l’œil nu, comme l'avaient déjà avancé Démocrite et Anaxagore. C'est grâce à sa lunette astronomique que Galilée démontre le premier, en 1610, que cette bande est due à la présence de nombreuses étoiles. L'astronome Thomas Wright élabore, en 1750, un modèle de la Galaxie, qui sera repris par le philosophe Emmanuel Kant, qui avance que les nébuleuses observées dans le ciel sont des « univers-îles ». Dans les années 1920, l'astronome Edwin Hubble prouve qu'elle n'est qu'une galaxie parmi plusieurs et clôt ainsi le Grand Débat qui porte notamment sur la nature des nébuleuses. C'est à partir des années 1930 que le modèle actuel de galaxie spirale avec un bulbe central s'impose pour la Voie lactée.

Voielactee

2 - Quand la photographier ?

Si elle peut être observée toute l'année, le noyau de la voie lactée (aussi appelé bulbe), est principalement visible d'avril à septembre sous nos latitudes. Ce noyau, qui comporte des myriades d'étoiles et de nébuleuses, est la partie la plus lumineuse de la galaxie et donc la plus facilement visible.

Durant l'été, en France, le noyau de la voie lactée est visible en direction du Sud lorsqu'on regarde le ciel. C'est dans cette zone que se situe notamment la constellation du Sagittaire, facilement repérable à l'oeil nu. Un peu plus à l'ouest ou "à droite", se situe la constellation du Scorpion une grosse étoile jaune très brillante, Antarès, également bien visible au printemps et en début d'été. Si vous avez repéré le Scorpion et Antarès, le noyau de la voie lactée se situe juste à gauche, à côté du Sagittaire.

Constellation sagittaire scorpion voie lactee

La voie lactée se présente à l'oeil nu sous la forme d'un long bandeau blanchâtre (lui devant l'origine de son nom) s'étirant dans le sens nord - sud. Mais pour pouvoir la contempler dans sa totalité et la photographier dans de bonnes conditions, il y a un ennemi à fuir: la pollution lumineuse.

Quelles sont les meilleures conditions pour observer la voie lactée?

Il va se soit que la première des conditions est l'absence de nuages. Même un fin voile nuageux, souvent invisible à l'oeil nu en pleine nuit, pourra gâcher une sortie d'astrophotographie.

Un autre élément très important à prendre en compte pour observer et photographier des ciels étoilés est la présence de pollution lumineuse. Il s'agit d'une conséquence gênante due à la lumière projetée dans le ciel par l'éclairage artificiel de nos villes et villages, se reflète dans l'atmosphère et la rend lumineuse.

Important : A cause de sa puissance lumineuse, la présence de la lune est également gênante pour observer la voie lactée dans des conditions idéales. Néanmoins, d'un point de vue photographique, la présence d'un petit clair de lune peut se révéler intéressant dans certains cas pour éclairer le paysage.

3 - Le site à choisir

Le premier travail, vous l'avez compris ce fait à la maison pour savoir si la météo sera bonne ou pas (il existe un certains nombres d'applications afin de vous renseigner sur la météo de votre région). après il vous faut donc identifier un lieu pour vos photos de voie lactée avant votre sortie. En règle générale, les points de vue assez hauts, ayant une vue dégagée vers le sud, sont de très bon spots photo pour la voie lactée. Ensuite quand le site est choisi : faire un petit repérage à l'avance afin d'éviter  toute mauvaises surprises.

4 - Le matériel :

Avant tout que ce soit en hiver ou en été : habillez vous chaudement car même en été on peut avoir froid ..... (j'en parle en connaissance de cause !!)

Un appareil photo reflex ou Hybride (qui accepte les réglages tout manuel)

Canon eos 1300d kit with 18 55 iii lens w4oh7g

Ensuite dans les indispensables : le trépied (un correct, pas trop léger !!) et si possible une télécommande (au pire utilisation du retardateur)

Concernant l'objectif un grand angle < 50 mm ou super grand angle < 18 mm (vous verrez dans le chapitre suivant plus votre focale est courte plus le temps de pose sera long) : Un objectif standard comme le 18-55 mm fera très bien l'affaire.

Egalement une lampe rouge et non blanche : car votre oeil met environ 10 à 15 minutes pour bien être adapté dans le noir. Et ne pas oublier de réduire la luminosité de l'écran de votre appareil photo.

Une boussole peut être utile mais cela n'est pas inddispensable.

5- Les règlages appropriés :

Nous allons aborder un point dans ce tuto important : je vais avant tout vous exposer la fameuse règle des 500.

Le premièr scénario concerne les pleins formats : exemple afin de comprendre la règle : je dispose d'un canon plein format avec un objectif de 14 mm.

Question : quel est le remps de pose maxi ? (en effet si le temps est trop long les points des étoiles se transforment en trait !!!)

réponse : la formule est la suivante : 500 / longueur focale de l'objectif (ici par 14) ==> 35.7 secondes (donc on pourra en plein format faire une pose maxi de 35 secondes avec un objectif de 14 mm.

Le deuxième scénario concerne les APS-C  : d'abord les canons : (toujours avec un objectif de 14 mm)

Réponse : 500 / 1.6 = 312.5 / 14 ==> 22.3 (donc cette fois çi ce n'est plus 35 secondes mais 22 secondes qui ne faudra pas dépasser !!).

Concernant les marques comme Nikon, Pentax et autres :

Réponse : 500 / 1.5 = 333.3 / 14 = 24 secondes maxi.

Pour les formats micro 4/3 : 500 / 2 = 250 / (longueur focale de l'objectif) 14 = 17.8 secondes

Maintenant que l'on connait le temps de pose maxi, régler la balance des blancs en automatique ou choisir température de couleur de 3000 à 3500 K . Choisir le format RAW (important pour le travail en PostProduction). Se mettre en mode manuel, l'autofocus de votre objectif également en manuel et mettre sur off le système anti vibration.

Concernant l'ouverture (cela dépend évidement de votre objectif) : ouvrez au plus grand (f 1.4 - f 4) : il faut ouvrir au plus grand pour une meilleure luminosité.

Les ISO (point sensible) : en règle général entre 1600 et 3200 (faites des essais en 1600 puis en 3200, vous verrez le meilleur résultat). Evitez de monter au dessus des 3200 le bruit numérique risque d'être important et difficile à ratrapper en PostProduction.

Concernant la mise au point :

Comment faire la mise au point à l'infini la nuit?

Faire une mise au point parfaite à l'infini la nuit est un sacré challenge. En effet, à pleine ouverture, le moindre écart de mise au point va engendrer une photo floue. Et force est de constater que les objectifs autofocus modernes ne nous aident pas pour cela, car de nuit l’AF est inopérant et les bagues de mise au point sont très peu précises.

Il est possible de faire la mise au point sur une étoile brillante. Cette technique fonctionne, mais elle peut engendrer un défaut de netteté sur les éléments de paysage, même éloignés. Je préfère avoir recours à la méthode suivante. Mémorisez de jour pour vos objectifs la position précise de la bague de mise au point permettant une netteté parfaite à pleine ouverture à l'infini (de tête ou en faisant une inscription). Sur certains objectif comme les récents Nikon, c'est impossible car les repères sont imprécis. Sur la gamme Sigma Art c'est nettement mieux mais l'idéal est d'avoir recours à un objectif à mise au point manuelle comme ceux de la gamme Samyang ou Zeiss qui offrent beaucoup de repères sur la bague de mise au point et sont extrêmement précis.

Faites alors une première photo pour vérifier la netteté en Live View, la plupart du temps elle sera bonne, et si elle n'est pas optimale, corrigez très légèrement la mise au point et vérifiez à nouveau la netteté en Live View à 100%. Une fois cette étape passée, le plus dur est fait, il ne reste plus qu’à composer l’image, à régler votre boîtier en manuel.

Maintenant reste plus qu'à ......

6 - Le shooting

Maintenant que vous êtes sur site, que vous connaissez votre temps de pause maxi et que tous les règlages sont déjà fait : mettez vous en mode Bulb afin de contrôler le temps de pose (car les appareils photos ne disposent de temps pose pré enregistré comme par ex : 22 sec, d'où l'importance d'une télécommande !!).

Je vous conseille d'effectuer vos clichés en incluant des objects comme des arbres, maison etc .. : il faut donner de la profondeur à votre photo (d'où le fait qu'une photo de la voie lactée reste une photo de paysage).

Derniers conseils : essayer d'abord une dizaine de cliché avec 1600 Isos puis tester en 3200. Et enfin essayer quelques clichés (pas beaucoup) en 6400 Isos.

Bon shooting !!!

 7 - Le travail PostProduction

Pour ce point je vais vous donner des liens sur YouTube car d'une part je ne suis pas spécialiste PhotoShop et je préfère vous dirigez sur des tutos qui vous inspiront.

  • https://www.youtube.com/watch?v=LDJ-m3dh558
  • https://www.youtube.com/watch?v=a1n2l_SBpMI&t=677s
  • https://www.youtube.com/watch?v=T68wnScLWlE
  • https://www.youtube.com/watch?v=JaL6cBDSr-0&t=237s
  • https://www.youtube.com/watch?v=0lXcxtIRKi4

Cette liste n'est pas exhaustive, mais cela pourra vous donner une bonne base pour traiter vos photos.

8 - En conclusion

Comme vous avez pu comprendre faire une photo de la Voie Lactée n'est pas une mince affaire : on est tributaire du temps, il ne faut pas étre dans la période où la lune est trop présente dans la nuit. Il faut bien se préparer et ensuite quand on a fini ; il reste un gros travail en PostProduction afin de sublimer nos clichés. Mais ensuite vous serez fière du résultat car réussir ou faire ses premières photos de la Voie Lactée c'est MAGIQUE !!

En conclusion : quand la météo est au zénit et que la lune dors alors lachez vous et shootez car comme vous avez compris : beaucoup de paramètres rentrent en ligne de compte pour faire ce type de photo et cela risque d'être difficile pour les réunir tous !!!

Afin de voir plus clair après toutes ces théories je vous transmets ce petit tableau :

Francis gagnon calcul temps etoiles1

 

Bon shooting à tous !!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire